L’herpès génital : tout ce qu’il faut savoir

herpès génital

Contrairement aux autres virus, l’herpès génital est une catégorie particulière causée par un virus simplex qui peut être à l’origine de plusieurs infections à divers endroits du corps allant des organes génitaux en passant par la bouche jusqu’aux lèvres et la peau. Se transmettant généralement lors des rapports sexuels, le virus de l’herpès passe inaperçu dans le corps une grande partie du temps et restent pour la plupart non-diagnostiqué. Dans le cas où vous l’avez attrapé, on vous détaille dans cet article tout ce dont vous avez besoin de savoir sur cette maladie.

Herpès génital : une infection à prendre au sérieux

L’herpès génital fait partie des maladies sexuellement transmissibles ou MST. Il s’agit d’une infection qui se transmet lors des rapports sexuels vaginaux ou anaux non protégés avec une personne infectée par le virus. On peut également contracter cette maladie lors d’un contact entre la bouche et le sexe. Toutefois, la transmission ne peut pas se faire par contagion indirecte c’est-à-dire avec des objets utilisés par une personne infectée.

La maladie connaît différents stades qui peuvent être symptomatiques ou complètement passer sous silence. Lors de la première poussée, des symptômes peuvent apparaître 2 à 6 jours après la contagion. La personne contaminée peut alors présenter de la fièvre, des maux de tête et de la fatigue. Les lésions herpétiques eux peuvent n’apparaître qu’après 3 semaines souvent plus. Toutefois, dans 20% des cas, cette phase peut être asymptomatique et passer inaperçue.

Après la phase de poussée, on constate une période de dormance c’est-à-dire que les symptômes peuvent disparaitre petit à petit pendant que le virus vient se loger le long des nerfs situés à la base de la colonne vertébrale en attendant que le corps soit affaibli pour refaire apparition.

Par la suite, différents symptômes peuvent réapparaitre, mais encore cela dépend du système immunitaire de la personne infectée. Des années après la première contamination, le virus peut refaire surface et causer de sacré dommage. Il est à noter que tout au long de ces phases, le malade reste extrêmement contagieux et doit prendre les précautions nécessaires pour ne pas infecter son compagnon.

Herpès génital : ce qu’il faut faire si on attrape le virus de l’herpès

Si vous pensez avoir attrapé l’herpès génital, il faut consulter le plus rapidement possible. En effet, seul un médecin peut confirmer s’il s’agit bel et bien de l’herpès ou non. Pour cela, ce dernier va effectuer un certain nombre d’analyses notamment une analyse du sang, mais également des prélèvements au niveau des organes génitaux et de la bouche. Les résultats de ces examens devraient déterminer assez facilement l’existence du virus dans votre organisme et à quel stade est la maladie.

Le médecin pourra alors prescrire le traitement adéquat et indiquer les différentes précautions que vous devriez prendre aussi bien au niveau de votre vie sexuelle qu’au quotidien. En effet, cette maladie bouleverse les habitudes et la manière de vivre des individus, aussi il est primordial de bien prendre note de toutes les indications des experts en la matière.

L’herpès génital : tout ce qu’il faut savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut